04 79 71 99 99

Signature d'une convention de reconstitution de l'offre locative sociale

Afin de relever le double défi de permettre un itinéraire résidentiel à ses locataires et de poursuivre le développement de son parc d’habitat social, Cristal propose une partie de son patrimoine à la vente aux locataires. A Saint-Baldoph, les ventes HLM sont associées à l’engagement de reconstituer le parc locatif social.

Chaque année, Cristal cède des logements à ses locataires désireux de devenir propriétaires. Avant chaque opération, le maire de la commune concernée est consulté et donne son avis. A Saint-Baldoph, le maire, Christophe Richel, a souhaité que ces ventes ne se fassent pas au détriment du parc locatif social de sa commune. Une convention a été signée en ce sens entre Cristal, la mairie de Saint-Baldoph et la communauté d’agglomération Grand Chambéry, compétente en matière d’habitat.

Avec 2 900 habitants -recensement du 1er janvier 2020-, Saint-Baldoph n’entre pas encore dans le cadre de loi SRU qui fixe à 20 % le nombre de logements locatifs sociaux par rapport au nombre de résidences principales dans les communes de plus de 3 500 habitants. A ce jour, avec 277 logements, la commune compte 27,7 % de logements locatifs sociaux, mais ce rapport pourrait être moins favorable à l’avenir compte tenu du développement de la commune et des 43 cessions souhaitées par Cristal, en dix ans. De plus, la commune pourrait passer le cap des 3 500 habitants et être ainsi soumise aux obligations de la loi SRU.

Aussi, Christophe Richel et son conseil municipal ont initié une convention tripartite, qui est une première pour Cristal qui  fixe un ensemble d’objectifs partagés. Début 2022, Cristal proposera les 25 logements du Pré Rond 1 à la vente. 18 de plus, dans le programme du Rond-Point, suivront en 2025-2026. L’objectif de 43 ventes est programmé sur une dizaine d’années.

A cette échéance Cristal devra engager la production de 43 nouveaux logements locatifs sociaux sur du foncier que la commune l’aura aidée à acquérir à un prix compatible avec la réalisation de logements locatifs sociaux neufs.

Selon le PLUi de Grand Chambéry, Saint-Baldoph doit conserver un minimum de 20 % de logements sociaux, afin de « maintenir et développer sa capacité à accueillir des familles modestes en location. »

La convention prévoit également un travail en commun de requalification du centre-bourg pour renforcer l’offre commerciale et les services et ainsi développer le « cœur » de la commune.